Les expressions autour du chapeau

Porter un chapeau relève presque de l’art.

En effet, le chapeau permet de se démarquer, en bien évidemment. Le chapeau embellit et apporte du style. C’est un moyen de finir sa tenue, tout en lui donnant du caractère. Il peut apporter une touche sérieuse et mystérieuse ou alors  au contraire il apporte de la gaieté et de la folie aux vêtements.

De plus, comme pour tous les plus grands chefs d’œuvres, ils ne font pas forcément tous l’unanimité. Il faut trouver celui qui vous correspond le mieux et celui dont la forme sera vous faire paraître au mieux de votre forme parmi un grand nombre de formes et de styles différents.

Chaque art à son domaine et ses expressions, bien sûr celui du chapeau a aussi les siennes.

 

N°1 : Sur les chapeaux de roues

Démarrer/Commencer sur les chapeaux de roues… Il existe plusieurs variantes à cette expression. Mais toutes ont la même signification : débuter quelque chose très vite.

Mais alors quel est rapport avec les chapeaux ?

Les chapeaux de roues correspondent aux enjoliveurs des voitures. Et il faut savoir que cette expression est un dérivé de l’expression « prendre un virage sur les chapeaux de roues », c’est-à-dire prendre un virage avec une telle vitesse que la voiture s’inclinerait et que les enjoliveurs toucheraient le sol.

Et pour démarrer l’été sur les chapeaux de roues, découvrez notre sélection des plus beaux chapeaux de plage.

 

N°2 : En baver des ronds de chapeau

Bien que cette expression et la précédente soit dans une thématique circulaire (roues et ronds), elles n’ont rien avoir entre elles. En effet, baver des ronds de chapeau signifie subir une situation difficile, endurer quelque chose de pénible.
Mais quel est le rapport avec le chapeau ? AU XXème siècle, le rond de chapeau était une pièce en plomb qui permettait au chapeau de maintenir sa forme et « en baver » signifiait avoir des difficultés avec quelque chose. A l’époque où les ronds de chapeau étaient des objets communs et connus de tous, l’expression « en baver des ronds de chapeau » est donc apparue.

Bien sûr, cette expression n’a rien à voir avec les chapeaux dont la forme est ronde.

 

 

 

N°3 : Manger son chapeau

On dit que la langue française est très imagée, mais pour cela, il faut remercier nos voisins de chez qui elle a piqué quelques expressions. Notamment, celle-ci « manger/avaler son chapeau » dont l’origine est anglaise.

Elle s’emploie lorsqu’on est obligé de reconnaître son erreur après avoir affirmé le contraire.

Et si vous devez manger votre chapeau, prenez des chapeaux de qualité parmi notre sélection de chapeaux.

 

 

 

 

N°4 : Porter le chapeau

 

Que ce soit de son gré ou pas, l’expression « porter le chapeau » signifie être accusé, être le responsable d’une faute ou d’un délit. L’origine de cette expression est née au XXème siècle, lorsque le fait de « mettre un chapeau » sur quelqu’un était synonyme de critiquer quelqu’un et de l’accuser de certaines choses. Aujourd’hui, le sens s’est uniquement porté sur le fait d’incriminer une personne.

 

 

 

N°5 : Tirer son chapeau !

 

Il y a encore quelques décennies, la majorité de la population portait des chapeaux. Lorsqu’on se présentait à quelqu’un ou que l’on voulait marquer une forme de respect, on retirait son chapeau en l’inclinant vers le bas.

Aujourd’hui, moins de personnes portent des chapeaux, et le geste de politesse a disparu des mœurs mais on le retrouve dans la locution pour montrer un signe d’admiration ou d’émerveillement.

L’expression s’est déclinée en d’autres formes plus courtes qui représentent le même geste, avec par exemple : Chapeau bas ! ou Chapeau !, et qui donc ont la même symbolique d’admiration.

 

 

N°6 : Travailler du chapeau

Très clairement, cette expression signifie que la personne dont on parle n’a plus toute sa tête. En effet, à l’origine au XIXème siècle, les ouvriers, qui travaillaient dans les chapelleries manipulaient du feutre traité au mercure pour fabriquer les chapeaux. Ainsi, ils souffraient d’intoxication et de troubles psychiques.

 

Alors laissez-vous tenter par un chapeau quel qu’il soit.

 

 

Vous avez aimé cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.