Chapeaux feutre poil – Comment sont-ils fabriqués ?

Pour cette fabrication très particulière les ouvriers des différents corps de métier sont formés sur le tas et leur habileté, leur assurance, la précision du geste sont le résultat de plusieurs années d’expérience.

Voici les différentes étapes de la fabrication du feutre poil :

La préparation et choix du poil
Aujourd’hui, ce sont les poils de lapins domestiques qui sont majoritairement utilisés. Les poils sont entreposés dans des sacs en papier de 2,5 kg. A chaque arrivage, ce poil subit trois vérifications :  » à la vue « ,  » au toucher « , à  » l’essai « .

C'est le début de la production et de la confection du cone en feutre; ici chez Borsalino . C'est une partie qui définit la qualité du mélange et par conséquent celle du chapeau avenir.

C’est le début de la production et de la confection du cone en feutre; ici chez Borsalino . C’est une partie qui définit la qualité du mélange et par conséquent celle du chapeau avenir.

Bastissage
Cette opération consiste à réaliser une cloche de taille quatre à cinq fois supérieure à celle du futur cône de feutre qui sera transformé en chapeau dans les ateliers suivants. Le travail s’effectue à deux, bastisseur et peseur. Celui-ci à l’extrémité de la machine, pèse et charge la quantité de poils nécessaire pour obtenir la cloche désirée. Le poids est variable mais reste compris entre 80 et 340 g . (100 g de poils correspond à cinq peaux de lapin). Toutes les opérations de bastissage exigent l’acquisition de quelques coups de main et la connaissance d’un certain nombre de paramètres.

En utilisant un processus d'aspiration, les poils qui tombent attachent au cône qui tourne à l'intérieur d'une cloche et fixé par un jet d'eau chaude.

En utilisant un processus d’aspiration, les poils qui tombent attachent au cône qui tourne à l’intérieur d’une cloche et fixé par un jet d’eau chaude.

Semoussage
Au sortir de la bastisseuse,les cloches n’ont aucune solidité, elles vont subir un premier feutrage manuel. Elles ont été pliées par cinq ou six dans une serpillière toujours mouillée. Plusieurs paquets sont essorés puis travaillés séparément. L’ouvrier va déplier ces cloches une par une et va les rouler en tous sens sur la table de fonte chauffée progressivement à la vapeur.

Foulage mécanique
Cette étape est très importante car un feutre bien foulé est fin, résistant, homogène, élastique à la chaleur, indéformable à froid et imperméable.

Teinture
Les cloches sont immergées en vrac dans des cuves en inox où s’effectue un brassage automatique. Si le temps de la teinture est trop long, celui-ci se désagrège et perd ses qualités.
La teinture demande de nombreuses tentatives avant d’obtenir la nuance définitive.

Les feutres sont maintenant teints dans des machines à pression atmosphérique et à la température d'ébullition de 90 à 240 minutes suivant le grammage des feutres.

Les feutres sont maintenant teints dans des machines à pression atmosphérique et à la température d’ébullition de 90 à 240 minutes suivant le grammage des feutres.

Étirage de tête ou cônage
La cloche chauffée à la vapeur est présentée sur la gingeuse, son fond en est écarté, ce travail est ensuite accentué par l’ouvrier qui étire à nouveau la cloche sur un cône en bois posé sur un trépied.

Apprêtage
Les chapeaux, selon leur forme et leur finition, sont plus ou moins apprêtés. Certains ne le seront que sur les bords, d’autres entièrement. Les cloches de feutre apprêtées séjournent ensuite une nuit entière dans un chambre chaude. L’aspect final du chapeau, dépend beaucoup de l’habileté de l’apprêteur. L’apprêteuse est formée d’un injecteur d’apprêt et de deux cylindres entre lesquels la cloche va être pressée ; un mauvais réglage de la machine signifie qu’il y aura des taches ou des bavures sur le chapeau.

Abattage des bords
Toutes les cloches de feutre ne sont pas abattues, cela dépend de la forme définitive que le chapelier veut obtenir. Le cône placé sur une fumerette, est imprégné de vapeur, puis disposé entre des cylindres superposés, vibrant régulièrement. Les bords sont ainsi écartés ; l’appréciation du nombre de tours nécessaires pour obtenir la forme voulue est contrôlée visuellement.

Finitions
L’ouvrier effectuera un ensemble d’opérations essentielles qui donnent à la surface du feutre son aspect définitif. Nous pouvons évoquer quatre finitions du feutre : le ras, le flamand, le taupé et la mélusine.

Les poils de lièvres sont nécessaires pour la qualité flamand (imitation fourrure) et pour celle du taupé (imitation velours) qui aura un aspect plus brillant, soyeux et souple.

C'est la phase finale qui comprend les dernières étapes: la coupe, la couture de la doublure, gros grain intérieur du chapeau et le gros-grain extérieure;, de l'application de tout autre accessoire.

C’est la phase finale qui comprend les dernières étapes: la coupe, la couture de la doublure, gros grain intérieur du chapeau et le gros-grain extérieure;, de l’application de tout autre accessoire.

Appropriage
L’ensemble de l’atelier de l’approprieur se compose d’un plateau en bois, d’une marmite, d’un bonhomme, d’un fourmillon, d’une forme, d’un collier, de ficelles, d’un avaloir, d’une mesure, de ciseaux, d’un fer à repasser, de craies et de petites étiquettes indiquant l’entrée. Le métier d’approprieur, comme celui de fouleur à la main, est l’un des métiers les plus valorisés en chapellerie.

Garnissage
L’atelier de garnissage est exclusivement féminin. Les garnisseuses réalisent des travaux bien spécifiques : confection des coiffes, dont certaines festonnées, pose des cuirs, des galons extérieurs, préparation des nœuds.

 

En complément, voici une vidéo très complète de Bailey pour comprendre comment est fabriqué un chapeau en feutre poil:

 

 

Vous avez aimé cet article ?
  1. Madame, Monsieur,
    J’ai un chapeau noir en poil de lapin. Etant un peu défraichi au niveau couleur, puis-je lui redonner sa couleur en le cirant légèrement avec du cirage noir ?
    Merci de votre réponse

  2. bonjour,
    Pour le nettoyage et l’entretien d’un chapeau en feutre poil de lapin, la solution a employer et le thriclo ou maintenant le substitut de thriclo afin de faire un nettoyage du chapeau mais aussi de lui redonner sa couleur.
    Le cirage ne peut être utilisé sur un chapeau en feutre poil.
    La solution sinon pour lui redonner sa couleur noir serait de le teindre de nouveau et pour cela il faudrait utiliser des teintures pour feutre poil.
    Cordialement
    Traclet sébastien
    http://www.chapellerie-traclet.com

  3. Bonjours, je voulais savoir quel type de feutre est le meilleur à porter en été en sachant qu’il doit garder la tête au frais. Je veux me magasiner un Fedora sur votre site merci.

  4. bonjour
    le chapeau en poil de lapin est le plus adaptés car il est plus léger et plus adaptés au forte température dans le cas ou vous ne souhaitez pas un chapeau tissu ou paille.
    Les chapeaux Australien tel que Akubra utilise le poil de lapin pour ses chapeaux de feutre.
    Cordialement
    Traclet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *